Hommage à Anne Sylvestre

Anne Sylvestre, un vrai bonheur cette femme, nous le savions déjà et nous l'avons su encore plus lorsqu'elle nous a fait l'honneur d'inaugurer notre premier Saisons d'Elles dédié aux artistes femmes, aux Pradettes en 2016. C'est avec simplicité et sincérité qu'elle a accepté de figurer en tête d'affiche lorsque nous le lui avions proposé sans trop y croire tout en l'espérant; nous avons (re)découvert une Artiste : elle compose, elle écrit, elle interprète, elle chante..

Elle sait tout faire, Anne Sylvestre; parler des choses de la vie, avec gravité ou humour, c'est selon, mais toujours avec tendresse ! Une femme engagée et capable de s'adresser à tout le monde, enfants, adultes, avec chaleur et conviction. Il y en a peu, qui ont ce courage et qui prennent le risque de déplaire et d'être mis à l'écart. Le public ne s'y est pas trompé, lui, celui du quartier, de la ville, de la région et même d'au-delà ! Nous avons dû refuser du monde ! Incroyable, aux Pradettes ! Quelle émotion, quelle fierté, on en parle encore, de ce soir-là...

Une invitée de marque, une artiste de talent, une femme de cœur, Anne Sylvestre, vous allez nous manquer..

Retrouvez l'interview de Thomas ARLES journaliste qui a réalisé l'interview d'Anne Sylvestre au Festival Saisons D'Elles aux Pradettes en septembre 2016 :



Programme annuel de Folles Saisons

Conférence "Les grandes oubliées des sciences" - reportée

Emilie Teyssedre, formatrice-consultante en égalité femmes-hommes

Dans le monde, seulement 30 % des chercheur-ses en sciences sont des femmes, 33 % au sein de l’Union Européenne, 28 % en France. (chiffre Institut de Statistiques de l’UNESCO)

Une fois ce constat posé, il s’agit de s’interroger sur les causes de cette faible présence des femmes dans le milieu scientifique.

Ainsi, nous aborderons en premier lieu la question des choix d’orientation scolaires entre filles et garçons et les stéréotypes de genre liés à cette segmentation des parcours scolaires.

Nous poserons ensuite la question des mécanismes qui influencent les parcours professionnels des femmes et des hommes dans le milieu scientifique.

 

Enfin, nous reviendrons sur des parcours de femmes scientifiques oubliées de l’Histoire comme Ada Lovelace (informaticienne anglaise) ou Marthe Condat (première femme agrée de médecine en France). Cette minimisation de la contribution des femmes scientifiques à la recherche a même été théorisée par l’américaine Margaret Rossier sous le nom d’Effet Matilda. Nous reviendrons alors sur cette théorie.

Nous discuterons pour terminer des solutions et initiatives existantes aujourd’hui pour rendre cette égalité entre les femmes et les hommes en sciences réelle et concrète.


Exposition de Michel Bonnet

Exposition photographie Michel Bonnet Folles Saisons
Exposition photographie Michel Bonnet Folles Saisons